The Lyrics To "Cause A Effet" by Diams from the movie "Banlieue 13" [2004 Action, France] with autotranslation

Y'a cette meuf qui vend ses fesses pour payer son loyer
Et ce mec qui vend d' la cess à ceux qui aiment se noyer
Y'a cette petit que l'on détourne en bas d'une tour et qui tourne et qui tourne puis qui pleure et qui court
Y'a ce chef de famille piétiné par ses gosses qui rêve de Glock et de l'époque où on pouvait braquer une poste
Et y'a cette fillette qui rêve de gloire, de star et de strass mais trop peu d'espace pour elle donc elle boira la tasse
Y'a ces études qui nous épuisent pour un malheureux smic
Normal que le shit soit dev'nu substitut de la tiz'
Normal qu'on veuille planer, qu'on n' veuille pas toucher le fond
A part creuser tu veux faire quoi ? Basta pousser le son
Rangez vos rêves, ici ça parle réalité
Là ou la BAC fait balisé
Là où les gosses sont agités
Là où la division des classes fera de vous des cas
Là où les caves sont des apparts
Là où les femmes sont des barbares
Regarde ce gosse prendre du crack dans le square,
Y'a sa mère qui peine à croire que son fils est un espoir
Y'a cette fille de millionnaire qui n' connaît pas le mot je t'aime
Qui finira par s' foutre en l'air avec les millions de son père
Y'a toute une ville,
Qui ne peut plus dormir tranquille depuis qu' J'ean-Marie
et Marine ont fait des chiffres en avril
Y'a cet amour qu'on n' connait plus
Y'a que des films de culs,
Y'a que des filles nues qui nous tuent dans n'importe quelle pub
Y'a que des tocs, des tacs, des mensonges à la télé
Que de l'intox, des taxes, et des fonds qu'l'état a détourné
Y'a plus d'coeur
Y'a que d'la haine dans nos mots
Y'a plus d'heure
Y'a que d'la haine dans nos momes
Et y'a plus d'pleurs
Y'a plus rien qui tient la route,
Tout qui part en sucette,
Y'a des gamines de 14 ans qui traînent leurs mômes en poussette
La musique qui s' prostitue,
La télé qui vous entube
Et des p'tites putes qui font des tubes
Et des gamines qui donnent des thunes
Y'a des artistes comme moi,
Qui vous respecte et qui travaille
Qui font des textes avec le coeur et qu'on met pas sur la paille
Y'a ton CV toi qui rêvait d'être PDG
T'es mal barré t'es .... mieux vaut être blanc au crâne rasé
Y'a ces jeunes qui peignent les murs
Que la police défigure
On appelle ça une bavure
Ils appellent ça une procédure
Donc y'a cette haine dans mes vers et d'la rébellion dans l'air
Nous on cogite plus les verbes on fait des fautes et ON T'EMMERDE
Regarde ces étudiants taxés dans les facs
Qui rêvent de taff
Mais que l'état kiff voir smicards au final
Y'a plus d'issue,
De toutes façons y'a plus d'porte
Soit t'es fort
Soit t'es mort
Sois tu dors
Soit tu mors

{Refrain:}
Viens !
N'aies pas peur
Viens goûter à la vie
Viens ... (viens) gouter au déclin d'une jeunesse à l'abri
Viens ... (viens) me dire en face que tout est cool
Soit t'as des couilles soit tu coule
Donc moi je cours quand le monde s'écroule
Viens !
N'aies pas peur
Viens goûter à la vie
Viens ... (viens) gouter au déclin d'une jeunesse à l'abri
Viens ... (viens) me dire en face que tout est cool
Soit t'as des couilles soit tu coule
Donc moi je cours quand le monde s'écroule

Ah ouais !?
Au fait, mesdemoiselles un peu d'sérieux
C'est quoi c'délire depuis peu j'arrête pas d'voir des michtonneuses
Honte à nous,
Honte aux femmes,
Honte à celles qui nous dégradent
Parfois dans les coulisses d'un stade ou au volant d'un cab
Donc y'a qu' des mecs qui croient qu' les femmes ne sont pas clean
On va pas s'en sortir si à 7 ans elles portent le string
On va plus rire, quand nos gosses subiront le système
Mais si tu m'aimes,
Dis moi pourquoi t'as kenn' cette chienne
On a grandi avec de l'amour
Résumé
Positif ou Negatif
HIV ou MST
Y'a plus rien d'bon
Quoi que l'on fasse on prend des risques
Moi j'ai choisi la chanson et depuis peu j'vends des disques
Mais y'a trop d'jeunes laissés pour compte après l'école
Qui déjeunent à l'alcool et qui s'endorment à même le sol
Y'a plus d'cabanes dans les arbres
Y'a que des camps et des armes
Y'a plus d'petits
Y'a que des grands
Dans notr' p'tit monde de banlieusards
Pendant qu'les parents triment
Nous on s'encanaille
Car il faut bien profiter d'la vie avant qu'on s'en aille
Y'a des nanas qu'ont des couilles,
Qui dégomment quand tu les touchent
C'est ça mon pote
Fallait pas joué de force avec sa bouche !
Y'a trop d'concepts
La nouvelle mode c'est d'être maigre
Désolée moi j'ai des formes
Faut être flat pour être maître
Nan !
Déjà on dit qu' j'ai réussi car j'étais blanche
Vas-y remballe tous tes blablas j'ai réussi parce que j' te mange !
Y'a plus d' challenges
Y'a plus qu'des tentatives de hit !
Alors le rap s'allège
Bientôt les femmes vont porter le slip

Y'a trop d'jaloux,
Trop de gens qui veulent te perdre
Trop de tabous,
Trop de mères qui n' savent plus faire fille exemplaire
Y'a trop de choses qui m'énervent,
Mais que j'intériorise
Moi j'suis une future maman
Toujours pas pute ni soumise !
Y'a trop de femmes superbes
Et plein d'hommes sur Terre
Mais aujourd'hui c'est speed day,
Car l'amour se perd
Y'a plus de lettres
Plus de mots doux,
Y'a que des SMS
Après ta partie d'PS ...
... 2 vient on s' retrouve par GPS
Y'a que des jeunes qui pètent les plombs,
D'autres qui jettent l'éponge
Certains s'injectent de l'héro
Pour être héros dans leurs songes
Y'a trop de mecs
Qui noient leur peine dans la tiz
Des femmes qui mal-suscitent
Quand elles ont trop de graisses dans les cuisses
Y'a plus qu' du sucre sans sucre
Et des gâteaux sans beurre,
Du café sans caféine
Et des cuisines sans odeurs !
Ca c'est chez nous,
Mais c'est vous qui l'avez fait
Si on est d'venus fous
C'est juste une cause à effet

{Refrain:}
Viens !
N'aies pas peur
Viens goûter à la vie
Viens ... (viens) goûter au déclin d'une jeunesse à l'abri
Viens ... (viens) me dire en face que tout est cool
Soit t'as des couilles soit tu coule
Donc moi je cours quand le monde s'écroule
Viens !
N'aies pas peur
Viens goûter à la vie
Viens ... (viens) goûter au déclin d'une jeunesse à l'abri
Viens ... (viens) me dire en face que tout est cool
Soit t'as des couilles soit tu coule
Donc moi je cours quand le monde s'écroule

(Scratches)
Y'a que des jeunes qui pètent les plombs,
D'autres qui jettent l'éponge ...
(Scratches)
Donc y'a cette haine dans mes vers et d'la rebellion dans l'air ...

Y'a this meuf who sells his buttocks to pay rent
And this guy who sells of the cess to those who love drown
There's this little as one turns away in the bottom of a tower and turns and turns and then crying and running
Y'a that head of his family trampled by kids who dream of Glock and the days when we could focus a post office
And there's this girl who dreams of glory, and strass star but too little space for her so she drinks the cup
Y'a those studies for which we deplete a hapless smic
Normal is that the shit dev'nu substitute for tiz '
Normal we want planer, which n 'unwilling hit bottom
Apart from digging you want to do what? Basta push his
Keep your dreams, here it speaks reality
Where the BAC is tagged
Where the kids are restless
Where the division of classes will make you cases
Where are the cellars apartments
Where women are barbarians
Look at this kid take crack in the square,
There's her mother, who can hardly believe that her son is a hope
Y'a this daughter of a millionaire who 's not the word I love you
Who ultimately is spunk in the air with the millions of his father
There's an entire city,
Who can no longer rest easy since that J'ean-Marie
Marine and figures made in April
There's this love that we no longer know
Y'a that movies butts,
Y'a that naked girls who kill us in any pub
Y'a that tocs, tacs, lies on TV
Whether the false, taxes, and funds diverted qu'l'état
There's more heart
Y'a than hatred in our words
Y'a more time
Y'a than hatred in our momes
And there's more tears
There's nothing that takes the road
Everything that lollipop in hand,
Y'a gamines of 14 who dragged their kids in pushchairs
The music is prostitute,
TV you entube
And p'tites whores who make tubes
And kids who give thunes
Y'a artists like me,
Who you respect and who works
Who do with the texts that put heart and not on straw
PATT CV you who dreamed of being CEO
T'es strikeout t'es evil .... It is better to be white shaved heads
Y'a these youngsters who paint the walls
That the police disfigures
We call it a mistake
They call it a procedure
So there's this hatred in my worms and the rebellion in the air
We cogite more on the verbs we made mistakes, and ON T'EMMERDE
Look at these students taxed in the facs
Who dream of taff
But as the state kiff see the final smicards
Y'a more issue,
Anyway there's more deals
Either strong t'es
Either death t'es
Do you sleep
Either tu mors

(Refrain:)
Come!
Do not be afraid
Come and enjoy the life
Come ... (Just) try to the decline of a youth shelter
Come ... (Just) tell me in the face that everything is cool
Either t'as of balls you either sink
So me when I run the world collapses
Come!
Do not be afraid
Come and enjoy the life
Come ... (Just) try to the decline of a youth shelter
Come ... (Just) tell me in the face that everything is cool
Either t'as of balls you either sink
So me when I run the world collapses

Yeah?
In fact, mesdemoiselles a little serious
What c'délire recently j'arrête not see michtonneuses
Shame on us,
Shame on women,
Shame on those who degrade us
Sometimes in the wings of a stage at the wheel of a cab
So there's something that the guys who believe that women are not clean
We will not get to 7 years if they wear the string
There is more laughter, our kids suffer when the system
But if you love me,
Tell me why t'as kenn 'this bitch
It grew with love
Abstract
Positive or Negative
HIV or STDs
There's nothing good
Whatever we do we take risks
I have chosen the song and recently j'vends discs
But there's too many young people left out after school
Who lunch to alcohol and falling asleep on the floor
Y'a more huts in the trees
Y'a that camps and weapons
Y'a more small
Y'a as large
In notr 'pipsqueak World commuters
During qu'les parents triment
We are s'encanaille
We must get the most out of life before they left him
Y'a of nanas that the Balls,
Who dégomment when you affect them
That's my buddy
Should not played force with his mouth!
There's too many concepts
The new fashion is to be lean
Sorry I have forms
Should be flat to be master
Nan!
Already it is said that I succeeded because I was white
Go ahead pack up all your waffle I succeeded because I eat you!
Y'a plus d 'challenges
Y'a plus qu'des attempts to hit!
So rap lighter
Soon women will wear the slip

There's too jealous,
Too many people who want you to lose
Too many taboos,
Too many mothers who no longer know how exemplary daughter
There's too many things that m'énervent,
But what j'intériorise
Moi j'suis a mother
Still no whore or subject!
There's too many beautiful women
And lots of men on Earth
But today is speed day,
For the love is lost
There's more letters
More than sweet words,
Y'a that SMS
After your party PS ...
... 2 comes on if found by GPS
Y'a that young people who pètent pellets,
Others who throw in the towel
Some inject the hero
To be heroes in their dreams
There's too many guys
Who drown their sentences in the tiz
Women who are ill -
When they have too much fat in the thighs
There's more than sugar without sugar
And without butter cakes,
Coffee without caffeine
And without kitchens smells!
That is with us,
But it is you who have done
If it is to come madmen
It's just a cause and effect

(Refrain:)
Come!
Do not be afraid
Come and enjoy the life
Come ... Taste (just) to the decline of a youth shelter
Come ... (Just) tell me in the face that everything is cool
Either t'as of balls you either sink
So me when I run the world collapses
Come!
Do not be afraid
Come and enjoy the life
Come ... Taste (just) to the decline of a youth shelter
Come ... (Just) tell me in the face that everything is cool
Either t'as of balls you either sink
So me when I run the world collapses

(Scratches)
Y'a that young people who pètent pellets,
Others who throw in the towel ...
(Scratches)
So there's this hatred in my worms and the rebellion in the air ...

Back